Ma routine beauté bio de la rentrée avec NUOO

Aaaah ce joli teint subtilement hâlé (snif)… ces cheveux dorés par le soleil (snif snif)… cette peau qui sent encore bon la crème solaire indice 50 le monoï et qui nous donne envie de quitter le bureau illico pour retourner lézarder sur la plage… (snif snif snif)
Hélas comme tous les ans, l’été se termine et il est temps de tout doucement prendre le rythme de la rentrée.
Mais bonne nouvelle, qui dit rentrée dit aussi nouvelle routine beauté ! …

Des chaussures vegan & éthiques avec Anasü

Vous êtes plutôt chaussures plates ou talons ?

De mon côté j’adore les deux, mais étant très active je dois dire que je vis ma vie beaucoup plus facilement à plat
C’est particulièrement le cas en été, période à laquelle j’aime avoir un style un peu plus bohème et où je suis beaucoup mieux en petites sandales tressées qu’en escarpins.

Cette année j’ai ainsi eu un gros coup de cœur pour la marque Anasü, qui a su créér exactement le type de chaussures que j’affectionne : jolies, éthiques et vegan, et dont le style ethnique donne un vent de fraîcheur à ma garde-robe.
À l’origine de ce joli projet, Caroline, qui après après être tombée amoureuse de la Colombie lors d’un road trip en Amérique Latine courant 2017 a décidé de ramener dans ses valises le savoir-faire des artisans colombiens pour créer sa marque de chaussures et accessoires ethniques-chic.
C’est ainsi qu’Anasü a vu le jour en 2018, avec une envie simple : proposer une mode à la fois belle et engagée, tout en soutenant l’artisanat et les peuples colombiens.

Les sandales Anasü sont donc inspirées des chaussures traditionnelles colombiennes (sur lesquelles Caroline avait flashé lors de son voyage), et sont réalisées entièrement à la main par des artisans colombiens dont le savoir-faire se transmet de génération en génération.

Après avoir visité beaucoup de petits ateliers familiaux, c’est la famille de Walter que Caroline a finalement sélectionné pour donner vie à ses créations (cf. photo ci-dessous), avec une petite équipe passionnée par son métier et avec qui la créatrice a tissé de très bons liens (elle leur rend d’ailleurs visite trois fois par an !).

(image : anasu.fr)

En ce qui concerne les matériaux utilisés pour la création des chaussures, ils sont tous vegan et proviennent directement de Colombie.
Les tissus sont notamment choisis pour s’adapter aux tendances européennes, tout en gardant l’authenticité et la gamme de couleurs lumineuses si représentatives de la Colombie.
Question matières, le corps de la chaussure est réalisé dans un mélange de coton et polyester (assurant une meilleure durabilité et un confort optimal) tandis que la semelle intérieure est entièrement réalisée en fique, une fibre naturelle provenant de la feuille de cactus colombien et qui est 100% biodégradable (et hyper confortable pour ne rien gâcher !). Plus de détails sur l’utilisation de la fique ici !

Par ailleurs, les engagements de Anasü en matière d’éthique ne s’arrêtent pas à la production des chaussures ;
Lors de son long périple en sac à dos à travers la Colombie, la créatrice Caroline a notamment découvert la communauté amérindienne Wayuupopulation indigène vivant dans la région aride du nord-est du pays – ainsi que tous les dangers à laquelle ce peuple fait face : manque d’eau potable, dénutrition (notamment infantile), dégradation de leur environnement et disparition de leur savoir-faire.

Lors de son long périple en sac à dos à travers la Colombie, la créatrice Caroline a notamment découvert la communauté amérindienne Wayuupopulation indigène vivant dans la région aride du nord-est du pays – ainsi que tous les dangers à laquelle ce peuple fait face : manque d’eau potable, dénutrition (notamment infantile), dégradation de leur environnement et disparition de leur savoir-faire.
Touchée par cette communauté, Caroline a décidé dès les aider en associant Anasü à l’association Fucai. Ainsi, en achetant une paire de chaussures Anasü, vous permettez de financer une semaine de compléments alimentaires pour un enfant Wayuu (plus de détails ici) !

Pour ma part j’ai été vraiment très séduite par tous les engagements d’Anasü, et je n’avais qu’une hâte cet été : porter ses créations. 

J’ai eu l’occasion de découvrir deux modèles de sandales Anasü : les sandales ouvertes aux détails bleus « Lala », et les chaussures à pompons semi-fermées « Pipa », toutes deux inspirées des couleurs du joli village colombien de Santander.
Les deux paires peuvent être portées de manière très cool avec une tenue casual (cf. mon premier shooting à la plage) ou plus chic en les associant à un look minimaliste (cf. mon second look avec les chaussures à pompons Pipa).
Elles sont notamment parfaites pour la saison actuelle, car je trouve qu’elles permettent de garder un petit pied (oui je fais des jeux de mots héhé) en vacances tout en collant parfaitement à l’atmosphère « été indien » du mois de Septembre.
Par ailleurs le modèle semi-fermé à pompons Pipa sera à mon sens également parfait pour l’automne, je m’imagine déjà très bien les porter dans un style cocooning avec un pantalon fluide et un petit pull aux couleurs chaudes.

Pour finir, ces sandales Anasü sont vraiment très confortables (merci la feuille de fique !), en revanche elles taillent un peu petit ainsi je vous conseille de prendre une taille au-dessus lors de votre commande !

De votre côté, vous préférez quel modèle entre les deux que je vous présente ci-dessous ?

Les produits :
– sandales Lala
– chaussures Pipa

(collaboration rémunérée avec Anasü ♡)

Et vous, connaissiez-vous la marque Anasü ?

Une mode écologique et fabriquée en France avec Justine B.

Hello mes jolies !

J’espère que vous avez passé un bel été et bien profité de vos vacances !
Pour ma part, prendre un peu de temps pour moi m’a fait le plus grand bien, même si je dois vous avouer que la rédaction d’articles commençait à me manquer 🙂
À quelques jours de la rentrée, j’inaugure donc aujourd’hui cette reprise des billets blogs avec une très jolie marque de mode engagée et féminine : Justine B.

Je ne sais pas vous, mais pour ma part découvrir une nouvelle marque de mode durable est toujours un moment très excitant.
J’adore découvrir de nouveaux univers, de nouvelles histoires et surtout j’adore m’imaginer porter leurs jolies créations. En effet je trouve qu’il n’y a rien de plus génial que des vêtements à la fois beaux et écologiques, car de mon point de vue cela les rend encore plus désirables !

Et lorsque je trouve des marques qui EN PLUS soutiennent notre joli pays en faisant fabriquer leurs vêtements en France, alors là je suis carrément aux anges.

C’est pour toutes ces raisons que j’étais très enthousiaste à l’idée de vous faire découvrir la marque Justine B. ; et au-delà de ses engagements durables, c’est également la jolie histoire d’amour entre la créatrice – Justine Berard – et la mode qui m’a beaucoup séduite.

Passionnée de mode depuis toujours (sa maman lui a appris à coudre dès le plus jeune âge), sa volonté de créer sa propre marque lui est venue dès le collège.
Devenue modéliste (= architecte du vêtement, elle crée le vêtement de A à Z), c’est en travaillant en entreprise en tant qu’assistante qualité qu’a eu lieu LE déclic. Tous ces vêtements, toutes ces matières défilant devant elle au quotidien ont fait prendre conscience à Justine quel impact négatif l’industrie textile pouvait avoir, et l’envie de changer les choses lui a fait sauter le pas.

C’est ainsi que Justine a créé Justine B., une marque sans compromis à la fois féminine, aux matières écologiques et fabriquée en France au prix juste.
Elle choisit notamment ses matières avec grande attention, avec uniquement des tissus français certifiés GOTS (garantissant l’absence de substances nocives pour l’homme et l’environnement) et dont le procédé de création est éthique et éco-responsable (et cela du champ de coton jusqu’au produit fini).
Et comme chez Justine B. rien ne se perd, tout se transforme, les chutes de tissus sont réutilisées pour créer des accessoires cheveux (headbands, chouchous etc.). Une initiative qui plaira beaucoup à celles d’entre vous adeptes du Zéro Déchet !

Pour ma part j’ai eu l’occasion de découvrir deux de ses pièces – deux superbes robes fabriquées à la main à Paris par la créatrice elle-même – et leurs chouchous assortis ; et bien évidemment, ce fut le coup de foudre total. 

Le premier modèle – que je vous présente en photos ci-dessous – est le «Mégane», une robe sans manches à la sublime couleur prune. J’adore sa coupe qui avantage toutes les morphologies : taille marquée (sans être trop serrée), col V mettant joliment en valeur le décolleté et jupe évasée qui floute les rondeurs et avantage toutes les silhouettes.
Cette robe est typiquement le genre de vêtement qu’il faut voir en vrai pour pouvoir vraiment se rendre compte de sa beauté et de tout son potentiel ; son tombé est parfait et son tissu de couleur prune – en coton biologique of course – est absolument sublime (il a de très subtils reflets qui donnent un effet un peu chatoyant à la matière).
Par ailleurs je la trouve idéale pour toutes les occasions, aussi bien à porter au quotidien que pour un évènement plus formel dans le style baptême ou mariage !

La seconde robe est le modèle « Manon » (en photos ci-dessous) et représente à peu près tout ce que j’aime : coupe portefeuille, manches légèrement bouffantes et tissu fleuri hyper lumineux.
Je la trouvais déjà très belle sur le site mais lorsque je l’ai découverte en vrai je me suis juste dit « Wahou ! » !
Cette robe est, tout comme la robe Mégane, merveilleusement bien coupée et peut être également portée de plein de manières différentes : cool et féminine avec des baskets, parisienne bohème-chic avec des espadrilles ou romantique et classe avec des talons.

En ce qui concerne les chouchous, j’adore l’idée de pouvoir les coordonner avec les robes assorties ; dans les cheveux ou au poignet , c’est vraiment LA petite touche mode très sympa qui complète un look.

CODE PROMO : et juste pour vous mes lectrices, Justine B. vous offre -15% sur votre commande avec le code LOUISE15 !

Les produits :
robe Mégane, en coton bio rouge foncé
robe Manon, en coton bio imprimé fleuri

(partenariat rémunéré avec Justine B. ♡)

Et vous, connaissiez-vous la marque Justine B. ?
Quel modèle de robe préférez-vous entre les deux ?

5 gestes simples pour être éco-responsable à la plage

Elles se seront faites longtemps attendre mais ça y est, les vacances sont enfin là (et même déjà bien entamées pour certaines) !
De mon côté, j’ai déjà pu profiter d’une semaine de repos sur la Côte d’Azur courant juillet, et c’est justement en observant l’état de plusieurs plages de Méditerranée que je me suis dit qu’un petit article spécial éco-responsabilité en vacances tombait à pic.
Voici ainsi mes 5 gestes et conseils pour passer votre séjour à la mer avec un impact écologique moindre !

1. Refusez le plastique à usage unique :
On en entend parler a longueur de journée et vous l’aurez sûrement constaté vous-même lors de vos précédentes vacances : l’état des mers et des plages subit de façon catastrophique l’usage irraisonné de plastique.
La solution pour stopper cet engrenage : dire non au plastique à usage unique, notamment en vacances !
Prenez l’habitude de refuser l’ajout automatique de paille avec vos boissons, préparez des kits de couverts en bois ou en métal à emporter avec vous à la plage, évitez les gobelets à usage unique (ou favorisez ceux en carton) et ramenez votre gourde afin d’éviter les bouteilles d’eau.

2. Achetez un cendrier de poche :
Même si cela semble hélas tentant pour beaucoup de fumeurs d’éteindre leur cigarette dans le sable, les plages ne sont pas des cendriers grandeur nature !
Pour ma part je suis toujours consternée de voir le nombre de mégots abandonnés sur les plages, et mes dernières vacances dans le Sud m’ont amenée au même constat désolant 🙁
Aussi, afin d’éviter de les « oublier » dans le sable lors de votre prochaine session bronzette, pensez donc à acheter un cendrier de poche !

3. Choisissez une crème solaire non-toxique pour les océans :
Ce n’est plus vraiment un secret, les crèmes solaires sont un vrai fléau pour la biodiversité marine et sont l’une des plus grandes causes de pollution des mers et océans.
En effet, ce sont plus de 4000 tonnes de crème solaire qui se déposent chaque année dans les fonds marins, asphyxiant au passage une bonne partie de la faune et de la flore aquatique (en particulier les coraux).
Le choix de votre crème solaire est donc loin d’être anodin : ainsi préférez les crèmes bio aux filtres UV minéraux (qui seront en plus meilleures également pour votre santé) et sans silicones (composés finissant par « -one » ou « -oxane » sur l’étiquette).
⇒ Ma sélection : crèmes solaires des marques EQ, Caudalie, NIU, Phyt’s (j’utilise la SPF30 de Phyt’s en vacances)

4. Investissez dans un maillot de bain en ECONYL® :
Pour être à la fois stylée et éco-responsable à la plage, vous pouvez également penser à investir dans un joli maillot ecofriendly !
Plusieurs marques ont sorti ces dernières années de très jolis modèles de bikinis et de maillots une pièce en ECONYL®, une matière créée à partir de nylon recyclé (issu notamment de filets de pêche).
Une jolie manière d’être green et de préserver la planète !
⇒ Ma sélection : maillots Coco Frio (maillots en Econyl fabriqués en Italie), Sweet Mellow (fabriqués au Portugal), sélection VEPSI shop.

5. Pratiquez le « beach clean up » :
C’est une habitude que j’ai prise il y a plusieurs années maintenant et à laquelle j’ai sensibilisé beaucoup de mes proches : ramasser les déchets que je trouve lorsque je me balade sur les plages.
Pensez vous aussi à emmener un petit sac avec vous lors de vos sorties en bord de mer, afin de débarrasser les plages de leurs déchets et éviter qu’ils ne finissent dans la mer !
+ n’hésitez pas à suivre les diverses actions de nettoyage des plages en France, comme celle de Corona x Parley (#protectparadise sur instagram) au printemps 2019.

Et vous, quels gestes et habitudes éco-responsables allez-vous adopter en vacances ?

(article non rémunéré ni sponsorisé)