Ma routine beauté bio de la rentrée avec NUOO

Aaaah ce joli teint subtilement hâlé (snif)… ces cheveux dorés par le soleil (snif snif)… cette peau qui sent encore bon la crème solaire indice 50 le monoï et qui nous donne envie de quitter le bureau illico pour retourner lézarder sur la plage… (snif snif snif)
Hélas comme tous les ans, l’été se termine et il est temps de tout doucement prendre le rythme de la rentrée.
Mais bonne nouvelle, qui dit rentrée dit aussi nouvelle routine beauté !
Et oui, ce serait dommage de laisser nos chevelure et épiderme fraîchement dorés subir seuls les conséquences du combo soleil + chaleur + mer/piscine (rassurez-vous, cet article est quand même valable s’il a fait moche chez vous tout l’été et/ou si vous n’êtes pas parti.e.s en vacances).
Du coup – et comme je sais que vous êtes toujours très friandes d’articles beauté de toutes sortes – je vous ai concocté ce petit article sur mes différents cosmétiques favoris de la rentrée, toujours bio et naturels of course !
L’intégralité de cette sélection se trouve sur l’e-shop de beauté green NUOO (« La Sélection de Louise« ), THE-place-to-shop pour les adeptes de cosmétiques naturels qui aiment avoir le choix.
Car du choix chez NUOO, il y en a : pour ma part je passe régulièrement des heures à découvrir les petites marques pépites sur leur boutique en ligne et à me créer des wishlists beauté pour toutes les occasions !

J’ai imaginé ma sélection de rentrée afin de la rendre la plus sensorielle et efficace possible en ce qui concerne les soins, et pour un rendu naturel et lumineux en ce qui concerne les produits makeup.
Je vous ai divisé cette sélection en 2 parties : soins visage et corps & maquillage ! Bonne lecture ♡

Routine soins corps & visage bio

La Canopée fait partie des marques que je voulais tester depuis longtemps et que j’ai pu découvrir grâce à NUOO.
J’adore les produits La Canopée avant tout pour leur sensorialité et leur grande efficacité ; tous leurs cosmétiques sont en effet 100% naturels, vegan et fabriqués en France, le tout avec des odeurs absolument divines (la marque développe ses cosmétiques à Grasse, LA capitale des parfums) pensées pour inviter à l’évasion.
Les (deux) produits corps que je voulais vous présenter aujourd’hui viennent donc – sans grande surprise – de cette jolie marque : on retrouve ainsi le gel douche Pluie Tropicale d’une part, que je trouve parfait pour déconnecter après une longue journée et que je fais suivre de l’Huile des Îles qui hydrate parfaitement tout en laissant un effet subtilement doré sur la peau.


En ce qui concerne ma routine soin du visage, j’utilise tous les matins la Crème Réveil Multivitaminée La Canopée (dont l’odeur me renvoie illico en vacances) que je fais suivre de quelques brumisations de Brume Anti-pollution de la même marque. J’aime beaucoup cette dernière, dont les ingrédients actifs (notamment l’extrait de camélia du Japon et l’hydrolat de fleur d’oranger) permettent de créer une barrière protectrice sur la peau et ainsi la protéger des agressions extérieures !
Le soir, mon geste hydratant est très simple et me permet de bien régénérer ma peau encore un peu hâlée : juste quelques gouttes de Sérum Vitaminé (aux huiles végétales d’onagre, argousier et cerise de Montmorency nourrissantes, protectrices et anti-âge) de la marque française Oden, avec lesquelles je me fais un mini-massage du visage.
Et de temps en temps, j’adore précéder ce geste d’un bon masque hydratant et régulateur ; en ce moment mon produit chouchou est le Masque Éclat au cacao cru & coco de la marque Evolve, qui sent divinement bon (c’est un peu comme s’étaler du Nutella – ou sa version « saine » (lol) Nocciolata pour les connaisseuses – sur le visage ! #dreamcometrue) et qui est très, très efficace. Parfait pour une soirée cocooning en solo (ou entre copines, ça marche aussi) !

Routine Maquillage bio

Aaaaaah je sens que cette partie de l’article va en intéresser plus d’une !
Vous êtes toujours très nombreuses à me demander (notamment sur les réseaux) en quoi consiste ma routine makeup, du coup voici un petit état des lieux des produits que j’utilise au quotidien.
Particulièrement lorsque je rentre de vacances et que ma peau est encore légèrement hâlée (même trèèèès légèrement hâlée à l’heure où je vous parle), j’aime en général ne pas trop surcharger mon teint afin de le rendre le plus lumineux possible.
Je commence donc par appliquer ma BB crème Inika (bio, cruelty-free et vegan) par petites touches, afin d’unifier mon teint tout en transparence. J’adore cette dernière car elle est également bien hydratante, ce qui permet d’éviter les petites ridules de déshydratation en fin de journée.
J’applique ensuite la Poudre libre Matifiante Inika au gros pinceau, ce qui me permet de neutraliser les brillances et d’avoir un joli grain de peau velouté.
J’utilise ensuite le Bronzer Minéral (toujours de chez Inika) sur les zones stratégiques du visage pour le structurer et rehausser légèrement mon bronzage : bombé du front, sous les pommettes et pointe du menton.
Par ailleurs, j’adore utiliser la Crème Illuminatrice Inika pour finaliser le maquillage du teint. Je la trouve vraiment top pour ajouter des touches de lumière aux endroits stratégiques et donner du « glow » au visage !
Pour les yeux, l’un de mes produits favoris du moment est la palette « Laid Bare » de Lily Lolo. J’ai louché un (très) long moment dessus avant de pouvoir enfin la tester, et je la trouve juste sublime avec toute sa déclinaison d’ombres à paupières dans les tons nudes !
Je l’utilise tous les matins pour mettre bien valeur mon regard, puis j’ajoute deux-trous couches de Mascara Absolution (le meilleur mascara bio du monde pour moi !).
Et voilà !

Les produits :

gel douche Pluie Tropicale, La Canopée, 12 euros
huile des Îles, La Canopée, 24 euros
crème Réveil Multivitaminée, La Canopée, 26 euros
brume Anti-pollution, La Canopée, 19 euros
sérum Vitaminé, Oden, 34 euros
masque Radiant Glow, Evolve, 28 euros
BB crème bio, Inika, 33,50 euros (non photographiée)
poudre libre matifiante, Inika, 25,50 euros
bronzer minéral compact, Inika, 36 euros (non photographié)
enlumineur crème Light Reflect, Inika, 26 euros
palette d’ombres à paupières « Laid Bare », Lily Lolo, 27,30 euros
mascara Christophe Danchaud, Absolution, 27 euros

(partenariat rémunéré avec NUOO)

CODE PROMO pour mes lectrices : NUOO vous offre 15 euros dès 80 euros d’achat sur ma sélection avec le code LOUISE15 !!
—> ma sélection complète ici

Et rendez-vous sur mon compte Instagram (@aliaslouiseblog) à partir de ce soir (mercredi 11 septembre) 21h pour tenter de remporter mes produits favoris ♡

Une mode romantique, upcyclée et fabriquée en France avec Rosamen Bado

Il y a des marques pour lesquelles le coup de cœur se fait dès le premier regard.

Le tombé d’un pantalon, le tissu d’une blouse, la délicatesse d’une robe… sont autant de détails qui me font à tous les coups craquer lorsque je découvre pour la première fois les créations d’une marque.
Avec Rosamen Bado, ce fut l’univers au style très affirmé et résolument romantique qui m’a d’emblée séduite.
En effet Rosamen Bado fait à mon sens partie de ces marques qui ont une âme, comme empreintes de l’univers de leur créateur ;
Ici on sent tout de suite la « pâte » de la styliste et créatrice, Nathalie : hauts tout en jeux de volumes (comme les tops « Valloton » et leurs jolies manches bouffantes, rappelant les blouses de peintres de la Renaissance), imprimés singuliers aux influences vintage et basiques indémodables sont autant de codes qui permettent de reconnaître une pièce Rosamen Bado au premier coup d’œil.

En dehors du style inimitable de la marque, ce sont également les nombreux engagements éco-responsables de Rosamen Bado qui m’ont fait craquer.
Par exemple, en ce qui concerne les matières, les tissus utilisés sont tous issus de l’upcycling et proviennent de fins de rouleaux de grandes Maisons de Couture. Ce procédé permet d’une part d’éviter le gâchis, mais aussi (et surtout) de minimiser l’impact écologique du vêtement lors de sa production (car pas de création supplémentaire de tissu = pas de dépense énergétique type CO2/eau/etc. nécessaires à cette dernière).
Les chutes de ces mêmes tissus sont par ailleurs eux-mêmes ré-utilisées par la marque pour créer des accessoires ! Je ne sais pas vous mais pour ma part j’adore cette initiative #zerowaste (zéro déchet).
Par ailleurs, concernant la fabrication des vêtements, ceux-ci sont tous faits en France en séries très, très limitées !

De mon côté j’ai eu la chance de découvrir trois pièces Rosamen Bado : deux hauts « Valloton » (les fameuses blouses aux superbes manches bouffantes) et la mini-jupe « Lola » dans sa version grise.
Avec sa coupe trapèze et taille haute rappelant les jupes des années 60, cette dernière se révèle très seyante pour la majorité des morphologies et – en ce qui me concerne – se marie à la perfection avec quasiment l’intégralité de ma garde-robe !
Je vous la présente ici portée avec les deux blouses : ceinturée et dans un style très parisien d’abord, avec la blouse Valloton imprimée dans les tons rouges-orangés (MA pièce favorite de toute la collection Rosamen Bado), un béret pour donner encore un peu plus de caractère à la tenue et une paire de boots.
Cette jupe est tout aussi sublime associée à la seconde blouse Rosamen Bado la Valloton à rayures – avec pour seul accessoire un petit ruban porté dans les cheveux pour la touche romantique.

(retrouvez l’interview de la crétrice après les photos de la première tenue ♡)

(suite des photos après l’interview ⬇)

J’ai par ailleurs eu l’occasion d’interviewer Nathalie, la créatrice de la marque Rosamen Bado, voici donc à présent une immersion complète dans son univers ⬇

Quel a été ton parcours avant de te lancer dans la création de ta marque ?
J’ai fais des études en philosophie, visuel merchandising et architecture d’intérieur. Pendant un peu moins de 10 ans j’ai travaillé en tant que Visuel merchandiser principalement au sein du service Image d’une maison de luxe française.

Comment l’idée de créer ta propre marque Rosamen Bado t’est-elle venue ? J’ai toujours aimé le vêtement. Créer ma marque était une évidence. Il a cependant fallu le temps d’acquérir de la confiance et de l’expérience. Je suis là où je dois être aujourd’hui. Après la naissance de mon premier enfant j’ai senti une espèce de nécessité, il fallait que je passe au chapitre suivant, celui où j’ose tenter la réalisation d’un rêve de petite fille. J’ai commencé à travailler sur le projet en parallèle de mon job pendant environ 1 an et lancé Rosamen Bado après la naissance de mon deuxième enfant.

Qui t’a inspiré le nom de ta marque, « Rosamen Bado » ?
Rosamen Bado est le nom de ma maman haïtienne. C’est une femme forte qui est un exemple de résilience pour moi. Je crée pour des femmes qui ont fait leur plus belle rencontre : celle avec elles-mêmes.

En quoi Rosamen Bado est-elle une marque engagée et éco-responsable ?
L’upcycling est au cœur de ma démarche créative. Je conçois localement mes capsules à partir de fins de rouleaux issus de maisons de luxe. En ce sens, Rosamen Bado participe à la lutte antigaspillage tout en permettant la production régulière de séries limitées formant une alternative à la fast-fashion. Nous avons été habitué à voir de la nouveauté de façon fréquente, communiquer sur le même produit pendant 6 mois n’aurait pas de sens pour moi.

Où aimes-tu puiser ton inspiration lorsque tu crées tes vêtements ?
Mes sources d’inspirations sont principalement vintage. Je m’inspire aussi du design ou de l’origami dans la recherche de volumes.

Quelle est ton époque favorite d’un point de vue vestimentaire ?
Les années 50’s/60’s !

Quelle est ta pièce Rosamen Bado favorite
Ma pièce favorite est le top LINO en ensemble avec la jupe LOLA ou un bon 501! J’aime ses épaules structurées (« strong shoulder ») couplées avec une certaine féminité. En ce sens, il illustre bien à mes yeux bien l’ ADN Rosamen Bado. Et comment résister au top HEARBREAKER !

Merci à Nathalie pour toutes ses réponses ♡

Les produits :

– blouse Valloton fleurie orange (non disponible sur le site, alternative ici)
blouse Valloton rayée bleu ciel
jupe Lola grise

Le tout, en tissus upcyclés et fabriqués en France, Rosamen Bado (partenariat rémunéré ♡)

Et vous, connaissiez-vous la marque Rosamen Bado ?
Aimez-vous ce style de vêtements ?

Des chaussures vegan & éthiques avec Anasü

Vous êtes plutôt chaussures plates ou talons ?

De mon côté j’adore les deux, mais étant très active je dois dire que je vis ma vie beaucoup plus facilement à plat
C’est particulièrement le cas en été, période à laquelle j’aime avoir un style un peu plus bohème et où je suis beaucoup mieux en petites sandales tressées qu’en escarpins.

Cette année j’ai ainsi eu un gros coup de cœur pour la marque Anasü, qui a su créér exactement le type de chaussures que j’affectionne : jolies, éthiques et vegan, et dont le style ethnique donne un vent de fraîcheur à ma garde-robe.
À l’origine de ce joli projet, Caroline, qui après après être tombée amoureuse de la Colombie lors d’un road trip en Amérique Latine courant 2017 a décidé de ramener dans ses valises le savoir-faire des artisans colombiens pour créer sa marque de chaussures et accessoires ethniques-chic.
C’est ainsi qu’Anasü a vu le jour en 2018, avec une envie simple : proposer une mode à la fois belle et engagée, tout en soutenant l’artisanat et les peuples colombiens.

Les sandales Anasü sont donc inspirées des chaussures traditionnelles colombiennes (sur lesquelles Caroline avait flashé lors de son voyage), et sont réalisées entièrement à la main par des artisans colombiens dont le savoir-faire se transmet de génération en génération.

Après avoir visité beaucoup de petits ateliers familiaux, c’est la famille de Walter que Caroline a finalement sélectionné pour donner vie à ses créations (cf. photo ci-dessous), avec une petite équipe passionnée par son métier et avec qui la créatrice a tissé de très bons liens (elle leur rend d’ailleurs visite trois fois par an !).

(image : anasu.fr)

En ce qui concerne les matériaux utilisés pour la création des chaussures, ils sont tous vegan et proviennent directement de Colombie.
Les tissus sont notamment choisis pour s’adapter aux tendances européennes, tout en gardant l’authenticité et la gamme de couleurs lumineuses si représentatives de la Colombie.
Question matières, le corps de la chaussure est réalisé dans un mélange de coton et polyester (assurant une meilleure durabilité et un confort optimal) tandis que la semelle intérieure est entièrement réalisée en fique, une fibre naturelle provenant de la feuille de cactus colombien et qui est 100% biodégradable (et hyper confortable pour ne rien gâcher !). Plus de détails sur l’utilisation de la fique ici !

Par ailleurs, les engagements de Anasü en matière d’éthique ne s’arrêtent pas à la production des chaussures ;
Lors de son long périple en sac à dos à travers la Colombie, la créatrice Caroline a notamment découvert la communauté amérindienne Wayuupopulation indigène vivant dans la région aride du nord-est du pays – ainsi que tous les dangers à laquelle ce peuple fait face : manque d’eau potable, dénutrition (notamment infantile), dégradation de leur environnement et disparition de leur savoir-faire.

Lors de son long périple en sac à dos à travers la Colombie, la créatrice Caroline a notamment découvert la communauté amérindienne Wayuupopulation indigène vivant dans la région aride du nord-est du pays – ainsi que tous les dangers à laquelle ce peuple fait face : manque d’eau potable, dénutrition (notamment infantile), dégradation de leur environnement et disparition de leur savoir-faire.
Touchée par cette communauté, Caroline a décidé dès les aider en associant Anasü à l’association Fucai. Ainsi, en achetant une paire de chaussures Anasü, vous permettez de financer une semaine de compléments alimentaires pour un enfant Wayuu (plus de détails ici) !

Pour ma part j’ai été vraiment très séduite par tous les engagements d’Anasü, et je n’avais qu’une hâte cet été : porter ses créations. 

J’ai eu l’occasion de découvrir deux modèles de sandales Anasü : les sandales ouvertes aux détails bleus « Lala », et les chaussures à pompons semi-fermées « Pipa », toutes deux inspirées des couleurs du joli village colombien de Santander.
Les deux paires peuvent être portées de manière très cool avec une tenue casual (cf. mon premier shooting à la plage) ou plus chic en les associant à un look minimaliste (cf. mon second look avec les chaussures à pompons Pipa).
Elles sont notamment parfaites pour la saison actuelle, car je trouve qu’elles permettent de garder un petit pied (oui je fais des jeux de mots héhé) en vacances tout en collant parfaitement à l’atmosphère « été indien » du mois de Septembre.
Par ailleurs le modèle semi-fermé à pompons Pipa sera à mon sens également parfait pour l’automne, je m’imagine déjà très bien les porter dans un style cocooning avec un pantalon fluide et un petit pull aux couleurs chaudes.

Pour finir, ces sandales Anasü sont vraiment très confortables (merci la feuille de fique !), en revanche elles taillent un peu petit ainsi je vous conseille de prendre une taille au-dessus lors de votre commande !

De votre côté, vous préférez quel modèle entre les deux que je vous présente ci-dessous ?

Les produits :
– sandales Lala
– chaussures Pipa

(collaboration rémunérée avec Anasü ♡)

Et vous, connaissiez-vous la marque Anasü ?

Une mode écologique et fabriquée en France avec Justine B.

Hello mes jolies !

J’espère que vous avez passé un bel été et bien profité de vos vacances !
Pour ma part, prendre un peu de temps pour moi m’a fait le plus grand bien, même si je dois vous avouer que la rédaction d’articles commençait à me manquer 🙂
À quelques jours de la rentrée, j’inaugure donc aujourd’hui cette reprise des billets blogs avec une très jolie marque de mode engagée et féminine : Justine B.

Je ne sais pas vous, mais pour ma part découvrir une nouvelle marque de mode durable est toujours un moment très excitant.
J’adore découvrir de nouveaux univers, de nouvelles histoires et surtout j’adore m’imaginer porter leurs jolies créations. En effet je trouve qu’il n’y a rien de plus génial que des vêtements à la fois beaux et écologiques, car de mon point de vue cela les rend encore plus désirables !

Et lorsque je trouve des marques qui EN PLUS soutiennent notre joli pays en faisant fabriquer leurs vêtements en France, alors là je suis carrément aux anges.

C’est pour toutes ces raisons que j’étais très enthousiaste à l’idée de vous faire découvrir la marque Justine B. ; et au-delà de ses engagements durables, c’est également la jolie histoire d’amour entre la créatrice – Justine Berard – et la mode qui m’a beaucoup séduite.

Passionnée de mode depuis toujours (sa maman lui a appris à coudre dès le plus jeune âge), sa volonté de créer sa propre marque lui est venue dès le collège.
Devenue modéliste (= architecte du vêtement, elle crée le vêtement de A à Z), c’est en travaillant en entreprise en tant qu’assistante qualité qu’a eu lieu LE déclic. Tous ces vêtements, toutes ces matières défilant devant elle au quotidien ont fait prendre conscience à Justine quel impact négatif l’industrie textile pouvait avoir, et l’envie de changer les choses lui a fait sauter le pas.

C’est ainsi que Justine a créé Justine B., une marque sans compromis à la fois féminine, aux matières écologiques et fabriquée en France au prix juste.
Elle choisit notamment ses matières avec grande attention, avec uniquement des tissus français certifiés GOTS (garantissant l’absence de substances nocives pour l’homme et l’environnement) et dont le procédé de création est éthique et éco-responsable (et cela du champ de coton jusqu’au produit fini).
Et comme chez Justine B. rien ne se perd, tout se transforme, les chutes de tissus sont réutilisées pour créer des accessoires cheveux (headbands, chouchous etc.). Une initiative qui plaira beaucoup à celles d’entre vous adeptes du Zéro Déchet !

Pour ma part j’ai eu l’occasion de découvrir deux de ses pièces – deux superbes robes fabriquées à la main à Paris par la créatrice elle-même – et leurs chouchous assortis ; et bien évidemment, ce fut le coup de foudre total. 

Le premier modèle – que je vous présente en photos ci-dessous – est le «Mégane», une robe sans manches à la sublime couleur prune. J’adore sa coupe qui avantage toutes les morphologies : taille marquée (sans être trop serrée), col V mettant joliment en valeur le décolleté et jupe évasée qui floute les rondeurs et avantage toutes les silhouettes.
Cette robe est typiquement le genre de vêtement qu’il faut voir en vrai pour pouvoir vraiment se rendre compte de sa beauté et de tout son potentiel ; son tombé est parfait et son tissu de couleur prune – en coton biologique of course – est absolument sublime (il a de très subtils reflets qui donnent un effet un peu chatoyant à la matière).
Par ailleurs je la trouve idéale pour toutes les occasions, aussi bien à porter au quotidien que pour un évènement plus formel dans le style baptême ou mariage !

La seconde robe est le modèle « Manon » (en photos ci-dessous) et représente à peu près tout ce que j’aime : coupe portefeuille, manches légèrement bouffantes et tissu fleuri hyper lumineux.
Je la trouvais déjà très belle sur le site mais lorsque je l’ai découverte en vrai je me suis juste dit « Wahou ! » !
Cette robe est, tout comme la robe Mégane, merveilleusement bien coupée et peut être également portée de plein de manières différentes : cool et féminine avec des baskets, parisienne bohème-chic avec des espadrilles ou romantique et classe avec des talons.

En ce qui concerne les chouchous, j’adore l’idée de pouvoir les coordonner avec les robes assorties ; dans les cheveux ou au poignet , c’est vraiment LA petite touche mode très sympa qui complète un look.

CODE PROMO : et juste pour vous mes lectrices, Justine B. vous offre -15% sur votre commande avec le code LOUISE15 !

Les produits :
robe Mégane, en coton bio rouge foncé
robe Manon, en coton bio imprimé fleuri

(partenariat rémunéré avec Justine B. ♡)

Et vous, connaissiez-vous la marque Justine B. ?
Quel modèle de robe préférez-vous entre les deux ?

5 gestes simples pour être éco-responsable à la plage

Elles se seront faites longtemps attendre mais ça y est, les vacances sont enfin là (et même déjà bien entamées pour certaines) !
De mon côté, j’ai déjà pu profiter d’une semaine de repos sur la Côte d’Azur courant juillet, et c’est justement en observant l’état de plusieurs plages de Méditerranée que je me suis dit qu’un petit article spécial éco-responsabilité en vacances tombait à pic.
Voici ainsi mes 5 gestes et conseils pour passer votre séjour à la mer avec un impact écologique moindre !

1. Refusez le plastique à usage unique :
On en entend parler a longueur de journée et vous l’aurez sûrement constaté vous-même lors de vos précédentes vacances : l’état des mers et des plages subit de façon catastrophique l’usage irraisonné de plastique.
La solution pour stopper cet engrenage : dire non au plastique à usage unique, notamment en vacances !
Prenez l’habitude de refuser l’ajout automatique de paille avec vos boissons, préparez des kits de couverts en bois ou en métal à emporter avec vous à la plage, évitez les gobelets à usage unique (ou favorisez ceux en carton) et ramenez votre gourde afin d’éviter les bouteilles d’eau.

2. Achetez un cendrier de poche :
Même si cela semble hélas tentant pour beaucoup de fumeurs d’éteindre leur cigarette dans le sable, les plages ne sont pas des cendriers grandeur nature !
Pour ma part je suis toujours consternée de voir le nombre de mégots abandonnés sur les plages, et mes dernières vacances dans le Sud m’ont amenée au même constat désolant 🙁
Aussi, afin d’éviter de les « oublier » dans le sable lors de votre prochaine session bronzette, pensez donc à acheter un cendrier de poche !

3. Choisissez une crème solaire non-toxique pour les océans :
Ce n’est plus vraiment un secret, les crèmes solaires sont un vrai fléau pour la biodiversité marine et sont l’une des plus grandes causes de pollution des mers et océans.
En effet, ce sont plus de 4000 tonnes de crème solaire qui se déposent chaque année dans les fonds marins, asphyxiant au passage une bonne partie de la faune et de la flore aquatique (en particulier les coraux).
Le choix de votre crème solaire est donc loin d’être anodin : ainsi préférez les crèmes bio aux filtres UV minéraux (qui seront en plus meilleures également pour votre santé) et sans silicones (composés finissant par « -one » ou « -oxane » sur l’étiquette).
⇒ Ma sélection : crèmes solaires des marques EQ, Caudalie, NIU, Phyt’s (j’utilise la SPF30 de Phyt’s en vacances)

4. Investissez dans un maillot de bain en ECONYL® :
Pour être à la fois stylée et éco-responsable à la plage, vous pouvez également penser à investir dans un joli maillot ecofriendly !
Plusieurs marques ont sorti ces dernières années de très jolis modèles de bikinis et de maillots une pièce en ECONYL®, une matière créée à partir de nylon recyclé (issu notamment de filets de pêche).
Une jolie manière d’être green et de préserver la planète !
⇒ Ma sélection : maillots Coco Frio (maillots en Econyl fabriqués en Italie), Sweet Mellow (fabriqués au Portugal), sélection VEPSI shop.

5. Pratiquez le « beach clean up » :
C’est une habitude que j’ai prise il y a plusieurs années maintenant et à laquelle j’ai sensibilisé beaucoup de mes proches : ramasser les déchets que je trouve lorsque je me balade sur les plages.
Pensez vous aussi à emmener un petit sac avec vous lors de vos sorties en bord de mer, afin de débarrasser les plages de leurs déchets et éviter qu’ils ne finissent dans la mer !
+ n’hésitez pas à suivre les diverses actions de nettoyage des plages en France, comme celle de Corona x Parley (#protectparadise sur instagram) au printemps 2019.

Et vous, quels gestes et habitudes éco-responsables allez-vous adopter en vacances ?

(article non rémunéré ni sponsorisé)

Just Ananas, la boutique d’accessoires en Piñatex, le cuir végétal à base de fibres d’ananas

Hello mes beautés !

Y’en a-t-il parmi vous qui sont adeptes de la mode vegan (sans matières d’origines animales) ?
De mon côté – comme vous le savez sûrement déjà si vous me lisez depuis un moment – j’ai arrêté de porter du cuir il y a quelques années. Et comme j’en discutais encore il y a peu avec plusieurs amies vegan, trouver des alternatives au cuir animal à la fois jolies ET les plus écologiques possible n’est pas toujours chose aisée !
En effet lorsque l’on décide de ne plus porter de cuir on se rend vite compte à quel point cette matière est omniprésente, aussi bien au niveau vestimentaire que dans les secteurs de la décoration, de l’automobile et j’en passe…
Ainsi la quête du sac à main parfait ou d’une nouvelle paire de chaussures est rapidement devenu pour moi un vrai petit casse-tête !
Car en effet s’il est très facile de trouver des pièces en faux-cuir cheap made in China, mettre la main sur un article en cuir vegan ecofriendly avec une fabrication éthique l’est beaucoup (beaucoup beaucoup !) moins.
Heureusement, la tendance est de plus en plus à la mode durable et aux cuirs « végétaux », à l’impact écologique moins important que le cuir classique et sans exploitation animale.
Pour ma part je trouve incroyable et hyper encourageant de voir toutes les alternatives au cuir qui voient progressivement le jour : cuir d’ananas, cuir de champignon et même cuir de pomme sont autant d’innovations très prometteuses qui montre que la mode vegan a un bel avenir devant elle !

Aujourd’hui je vous ai préparé un petit article pour vous emmener à la découverte du fameux « cuir d’ananas » ou « Piñatex » – innovation assez révolutionnaire dans l’industrie textile, et vous faire découvrir au passage la jolie boutique en ligne Just Ananas, qui ne propose que des articles de mode en Piñatex ce qui fait d’elle l’une des pionnières dans ce secteur !

Le Piñatex, qu’est-ce que c’est ?

C’est la créatrice espagnole Carmen Hijosa qui, après avoir passé 15 ans à travailler dans l’industrie du cuir, a voulu trouver une alternative au cuir animal et a eu la première l’idée d’utiliser des fibres d’ananas ;
C’est en effet lors d’un voyage professionnel aux Philippines – où elle devait initialement développer le secteur du cuir – qu’elle a découvert tout le potentiel des feuilles d’ananas ;
Dans leur pays, les hommes philippins ont pour habitude lors des mariages traditionnels et autres événements importants de porter un certain vêtement transparent (le « Barong Tagalog » pour votre petite culture perso’) confectionné à partir de fibres de feuilles d’ananas.
C’est en observant d’un peu plus près ces feuilles – qui sont habituellement coupées puis détruites – que Carmen Hijosa a trouvé la ressemblance avec le cuir assez frappante et a eu l’idée de mettre au point notre fameux cuir d’ananas, le Piñatex.
Les fibres sont d’abord extraites de feuilles d’ananas sur les plantations de cultivateurs avant que ces derniers ne cueillent le fruit, puis sont assemblées en une matière non tissée à base de longues fibres (tel un feutre), afin de créer un textile fin et robuste.
Ce dernier est ensuite envoyé en Espagne, chez Ananas Anam (entreprise fondée par Carmen Hijosa), où il est travaillé afin de devenir le Piñatex final.

Le Piñatex est à mon sens un vrai textile d’avenir et un merveilleux moyen de remplacer le cuir d’origine animale : fabriquer 1m2 de cuir d’ananas nécessite 480 feuilles d’ananas (soit l’équivalent de 16 fruits), et les déchets issus du procédé ne représentent que 5% de la matière première (contre 25% pour le cuir d’origine animale !). Et ici rien n’est gâché car une fois les fibres récoltées sur les feuilles d’ananas, les restes des matières végétales restantes sont ensuite transformés en biogaz et en engrais organiques destinés aux agriculteurs philippins.

Le concept Just Ananas

Créé en 2018 par Amandine, Just Ananas est un e-shop spécialisé dans les accessoires de mode en Piñatex.
Après avoir travaillé 18 ans dans l’industrie agro-alimentaire en tant que commerciale import-export, Amandine a voulu quitter un univers qui ne lui ressemblait plus pour se mettre à son compte en misant sur ce qui lui plaisait vraiment : la mode et l’écologie.
C’est en découvrant le Piñatex que le déclic a eu lieu : émerveillée par l’ingéniosité de ce procédé et son impact positif à la fois sur l’environnement et les populations (notamment des Philippines où la production de cuir d’ananas crée de l’emploi), Amandine a eu envie de faire connaître cette matière innovante et a ainsi fondé Just Ananas.
La boutique propose une sélection de pièces luxueuses, soigneusement sélectionnées pour leur qualité et leur éthique de fabrication ;
En effet toutes les articles sont fabriqués à la main par des créateurs et artisans européens passionnés et engagés.

Note : tous les accessoires présentés sur le site de Just Ananas sont 100% vegan à l’exception de deux modèles, le sac Lolita et le sac Lola, dont la anse est fabriquée en cuir de vaches issues de ferme biologique en Allemagne et avec tannage végétal.

J’ai de mon côté craqué pour le sac noir « Candice », fabriqué de manière artisanale à Majorque et que je trouve très chic et intemporel avec sa jolie bandoulière chaîne et oeillets argentés (sans nickel), ainsi que pour le porte-monnaie/pochette en Piñatex doré hyper craquant « Léon » (fabriqué en Allemagne).

Les produits :

Sac « Candice » noir : en Piñatex noir, fabriqué à Majorque
Porte-monnaie « Léon » : en Piñatex doré, fabriqué en Allemagne

(Reste de la tenue : Top Opullence fabriqué en France, jupe vintage, chapeau Scrunchie is Back fabriqué en France et boots vegan Dr. Martens)

Article réalisé en collaboration avec Just Ananas (partenariat rémunéré) ♡

Et vous, connaissiez-vous le cuir d’ananas ?
Que pensez-vous de cette alternative au cuir animal ?

Objectif peau parfaite avec les cosmétiques naturels & bio BIOVIVE (+ revue produits)

Hello mes beautés ♡

Je sais que vous êtes toujours assez friandes d’articles axés sur mes différentes routines beauté, et aujourd’hui je voulais vous présenter une marque qui a vu le jour il y a peu et dont je suis déjà com-plè-tement fan !
Parmi tous les cosmétiques que j’ai la chance de pouvoir tester quotidiennement, il est assez rare que j’ai de  véritables coups de cœur étant donné que je trouve la majorité des soins visages bio assez satisfaisants.
Du coup, lorsque je teste une marque et que je me surprends à utiliser tous ses produits au quotidien et ce sur une longue période, je me dis que j’ai déniché une vraie pépite !

C’est exactement ce qu’il s’est passé avec la jeune marque française Biovive, que j’utilise tous les jours depuis un peu plus d’un mois maintenant et dont je n’arrive plus à me passer.

Aujourd’hui je vous raconte tout sur cette marque fabuleuse qui a gagné sa place dans ma routine de soin du visage, et je vous donne mon avis sur les quatre produits que j’ai eu l’occasion de tester !

La marque Biovive

Le concept de Biovive est simple : proposer une routine de beauté la plus respectueuse possible de la nature et de notre santé, tout en étant ultra-efficace.
Ainsi, tous les produits (il y en a 11 au total) Biovive sont pensés pour créer la routine de soin la plus courte (car moins de produits = moins d’impact écologique) et la plus universelle possible (convenant à toutes les peaux).
Les cosmétiques de la marque sont tous composés à minimum de 99% d’ingrédients d’origine naturelle, et sont certifiés vegan (excepté le baume-en-huile qui contient de la cire d’abeille) et bio par Cosmos Organic (le label bio le plus exigeant en cosmétique !). Par ailleurs Les formulations des produits Biovive sont toutes phyto-actives, avec uniquement des ingrédients actifs : les 4 huiles végétales utilisées (cameline, chanvre, olive, tournesol) sont pressées à froid, d’origine naturelle et française et ont été choisies pour leur parfaite bio-affinité avec tous les types de peaux (même grasses), l’eau classique a été remplacée par des eaux végétales actives françaises aux pouvoirs actifs concentrés (eau végétale de citron, de jeunes pousses d’orge et de jeunes pousses d’onagre), tous les produits nettoyants et démaquillants contiennent l’extrait de graines de sarrasin bio qui est un très puissant actif détoxiquant et anti-pollution ET – last but not least – tous les produits Biovive contiennent l’ingrédient star de la marque : le complexe de 3 bourgeons®.

Ce dernier est un complexe breveté inspiré de la gemmothérapie, et consiste à utiliser les cellules natives végétales (= équivalent des cellules souches chez l’homme) des bourgeons ; en effet ces derniers referment tout le potentiel de vitalité et d’énergie de la future plante et sont extrêmement riches en vitamines et minéraux.
Biovive a sélectionné trois bougeons différents pour créer son ingrédient phare : le bourgeon de figuier, le bourgeon de pêcher et le bourgeon de cerisier.
Les différents tests d’efficacité réalisés en laboratoire ont démontré la puissance de régénération et de revitalisation de cet actif, avec dès 3 jours d’application une peau visiblement cicatrisée, régénérée et restructurée et une véritable action régénérante dès le 10ème jour (peau paraissant plus jeune et plus lisse).
Par ailleurs Biovive est la première marque cosmétique à utiliser ce complexe de 3 bourgeons® d’arbres fruitiers français !

Les produits

J’ai eu la chance de pouvoir tester 4 produits (sur 11) de la marque Biovive :

L’eau micellaire des françaises
Ce qu’en dit la marque : « L’eau micellaire des Françaises, aux eaux végétales 100% phyto-actives origine France, démaquille parfaitement le visage et les yeux.
Elle libère la peau des particules de pollution et limite leur adhésion grâce à son complexe de sarrasin bio anti-pollution qui protège l’épiderme du stress inflammatoire. En un seul geste, la peau est non seulement rafraîchie mais également débarrassée de toutes ses impuretés et parfumée d’une senteur naturelle florale, aux notes d’agrumes et d’épices. Être parfaitement nettoyée, purifiée, apaisée et protégée de la pollution lui permet de retrouver son éclat originel. »
Composition :
eau de jeunes pousses d’orge (tonifiante, rafraichissante, régénérante),
eau de jeunes pousses d’onagre (fortifiante , régénérante, hydratante ),
complexe de 3 bourgeons (anti-âge, régénérant, revitalisant),
extrait de sarrasin (anti-pollution , détoxifiant , protecteur).
Liste INCI : AQUA (WATER), CITRUS LIMON (LEMON) FRUIT WATER*, HORDEUM VULGARE STEM WATER*, GLYCERIN**, POLYGLYCERYL-4 CAPRATE, POLYGLYCERYL-6 CAPRYLATE, OENOTHERA BIENNIS (EVENING PRIMROSE) SPROUT EXTRACT*, POLYGLYCERYL-3 COCOATE, POLYGLYCERYL-6 RICINOLEATE, PARFUM (FRAGRANCE), SODIUM BENZOATE, POTASSIUM SORBATE, CITRIC ACID, PROPANEDIOL, LIMONENE, LINALOOL, GERANIOL, POLYGONUM FAGOPYRUM (BUCKWHEAT) SEED EXTRACT**, FICUS CARICA (FIG) BUD EXTRACT*, PRUNUS CERASUS (BITTER CHERRY) BUD EXTRACT*, PRUNUS PERSICA (PEACH) BUD EXTRACT.
** ingrédients issus de l’agriculture biologique. ** transformés à partir d’ingredients biologiques.
99% du total est d’origine naturelle.
52% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique.
Mon avis : étant une assez grosse flemmarde en ce qui concerne le démaquillage, il faut dire que je suis plutôt une grande adepte des eaux micellaires, qui sont à mon sens le moyen le plus efficace d’enlever toute trace de maquillage en un temps record. Le seul bémol que je rencontre la plupart du temps avec les eaux micellaires, c’est qu’elles sont en général un peu agressives et font vite réagir ma peau sensible ! J’étais ainsi très curieuse de découvrir celle-ci, et il faut dire que j’ai été très satisfaite : démaquillage parfait et pas un seul picotement ou rougeur après l’application, le tout avec une odeur fleurie et délicate (100% naturelle comme pour tous les produits Biovive !). L’eau micellaire était le seul produit de ma routine beauté que je n’arrivais pas à trouver  satisfaisante sur le long terme en bio (j’utilisais jusqu’ici une marque de parapharmacie), du coup cette Eau Micellaire des Françaises est mon nouveau joker lorsque j’ai la flemme de me faire tout un rituel de démaquillage a l’eau !

La crème universelle de jeunesse
Ce qu’en dit la marque : « Que vous soyez adepte ou non du bio, cette crème anti-âge vous prouvera le pouvoir rajeunissant de la nature française !
La crème universelle de jeunesse réconforte les épidermes délicats et fragilisés par l’âge grâce aux bienfaits des huiles végétales bio et de notre complexe breveté de 3 bourgeons. Votre peau est immédiatement plus confortable et hydratée. Le complexe actif de 3 bourgeons aide à estomper rides et ridules grâce à son action restructurante et régénérante. La peau paraitra ainsi visiblement plus ferme et rebondie. Redonnez épanouissement à votre peau avec des ingrédients essentiels : c’est un besoin universel.
Mais ne sacrifions pas la sensorialité : grâce au parfum naturel « pétale de soin » développé en collaboration avec Elise Bénat, la crème universelle de jeunesse combine des notes florales, acidulées et épicées, afin que chaque application soit un plaisir des sens ! »

Composition :
huile végétale de cameline (hydratante, apaisante , régénérante),
huile végétale de chanvre (régénérante, antioxydante, hydratante),
eau de jeunes pousses d’orge (tonifiante, rafraichissante, régénérante),
eau de jeunes pousses d’onagre (fortifiante , régénérante, hydratante ),
complexe de 3 bourgeons (anti-âge, régénérant, revitalisant),
Liste INCI : AQUA (WATER), HELIANTHUS ANNUUS (SUNFLOWER) SEED OIL, CITRUS LIMON (LEMON) FRUIT WATER*, HORDEUM VULGARE STEM WATER*, BUTYROSPERMUM PARKII (SHEA) BUTTER, GLYCERIN**, SUCROSE POLYSTEARATE, MYRISTYL MYRISTATE, CAMELINA SATIVA SEED OIL*, CANNABIS SATIVA SEED OIL*, OLEA EUROPAEA (OLIVE) FRUIT OIL*, ORYZA SATIVA BRAN CERA (ORYZA SATIVA (RICE) BRAN WAX), COPERNICIA CERIFERA CERA (COPERNICIA CERIFERA (CARNAUBA) WAX)*, PROPANEDIOL, OENOTHERA BIENNIS (EVENING PRIMROSE) SPROUT EXTRACT*, SORBITAN CAPRYLATE, PARFUM (FRAGRANCE), CETYL PALMITATE, SODIUM STEAROYL GLUTAMATE, CELLULOSE GUM, CHONDRUS CRISPUS EXTRACT, SODIUM BENZOATE, BENZOIC ACID, CITRIC ACID, CERATONIA SILIQUA GUM, SUCROSE, TOCOPHEROL, FICUS CARICA (FIG) BUD EXTRACT*, PRUNUS CERASUS (BITTER CHERRY) BUD EXTRACT*, LIMONENE, POTASSIUM SORBATE, PRUNUS PERSICA (PEACH) BUD EXTRACT*, LINALOOL, GERANIOL, EUGENOL
* ingrédients issus de l’agriculture biologique. ** transformés à partir d’ingrédients biologiques.
99% du total est d’origine naturelle.
57% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique.
Mon avis : étant plutôt du genre schizophrène en ce qui concerne les crèmes de jour et autres fluides hydratants, il m’est toujours très difficile de n’utiliser qu’un seul soin visage sur une longue période. C’est comme ça que j’ai su qu’avec Biovive, je tenais une super marque : après avoir commencé à tester cette Crème Universelle de Jeunesse il m’a été impossible d’utiliser une autre crème le matin ! J’ai d’abord été conquise par son odeur fraîche et « verte », très naturelle et qui me met dans un cocon de douceur dès le matin ; puis après quelques jours d’utilisation j’ai rapidement constaté que ma peau était hyper lumineuse, avec des pores devenus quasiment invisibles.
De plus une toute petite quantité de crème (l’équivalent d’un petit pois) suffit pour bien hydrater tout le visage !

Le baume-en-huile démaquillant
Ce qu’en dit la marque : « Enrichi en huiles végétales entièrement phyto-actives et en cires naturelles, le baume-en-huile démaquillant élimine efficacement le maquillage en captant les impuretés comme des aimants !
Il nettoie en douceur grâce à la cire d’abeille. Son complexe de sarrasin détoxifie et libère la peau de toutes les particules de pollution. Les huiles végétales actives de cameline et de tournesol permettent à la peau d’être souple, confortable et hydratée après le rinçage.
Le baume-en-huile démaquillant est notre seul produit non vegan car il contient de la cire d’abeille indispensable pour obtenir sa texture fondante.
Démaquillez-vous en toute sensorialité également grâce au parfum naturel « pétale de soin » qui déposera sur votre peau son odeur florale à la fois acidulée et légèrement épicée. »

Composition :
huile végétale de cameline (hydratante, apaisante , régénérante),
huile végétale de tournesol (hydratante, apaisante, revitalisante),
beurre de karité (nourrissant, hydratant, régénérant),
complexe de 3 bourgeons (anti-âge, régénérant, revitalisant),
extrait de sarrasin (anti-pollution , détoxifiant , protecteur).
Liste INCI : HELIANTHUS ANNUUS (SUNFLOWER) SEED OIL, BUTYROSPERMUM PARKII (SHEA) BUTTER*, POLYGLYCERYL-4 OLEATE, CERA ALBA (BEESWAX)*, ORYZA SATIVA BRAN CERA (ORYZA SATIVA (RICE) BRAN WAX), POLYGLYCERYL-2 LAURATE, PARFUM (FRAGRANCE), CAMELINA SATIVA SEED OIL*, AQUA (WATER), TOCOPHEROL, LIMONENE, LINALOOL, GERANIOL, POLYGONUM FAGOPYRUM (BUCKWHEAT) SEED EXTRACT**, SODIUM BENZOATE, FICUS CARICA (FIG) BUD EXTRACT*, PRUNUS CERASUS (BITTER CHERRY) BUD EXTRACT*, POTASSIUM SORBATE, PRUNUS PERSICA (PEACH) BUD EXTRACT*, GLYCINE SOJA (SOYBEAN) OIL*.
* ingrédients issus de l’agriculture biologique. ** transformés à partir d’ingredients biologiques.
99% du total est d’origine naturelle.
86% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique.
Mon avis : comme je le laissais sous-entendre plus haut, le démaquillage à l’eau et moi, ça fait deux. En effet je n’aime pas du tout mouiller mon visage, et j’ai toujours l’impression que je vais soit mal rincer le produit soit que l’eau va dessécher ou décaper ma peau.
Mais ça c’était avant d’utiliser le baume-en-huile démaquillant !
J’ai en effet eu un coup de coeur total pour ce produit Biovive ; je masse l’équivalent d’une bonne noisette de baume sur peau sèche, et – magie ! – il se transforme en huile démaquillante qui capte tout le maquillage et les impuretés.
On rince bien à l’eau tiède juste après, et la peau est parfaitement nettoyée, sans film gras ET super douce. Une vraie révélation !

L’élixir universel
Ce qu’en dit la marque : « A force de déshydratation, vos traits sont tombants comme les branches d’un saule pleureur ? Notre élixir universel se charge de les rebooster et revitaliser !
Avec lui, l’épanouissement de votre peau est si près…
On ne pourra pas vous dire que vous êtes une vieille branche !
Ce sérum-en-huile est confortable et très généreux : il apporte à la peau tous les bienfaits de notre complexe breveté de 3 bourgeons et des huiles végétales bio de cameline, de chanvre et de tournesol origine France. Il préserve la jeunesse de la peau et booste la régénération cellulaire tout en laissant une peau douce, souple et confortable. Intensément nourrie et repulpée, la peau retrouve son capital jeunesse, son éclat naturel est ravivé ! »

Composition :
huile végétale de cameline (hydratante, apaisante , régénérante),
huile végétale de tournesol (hydratante, apaisante, revitalisante),
huile végétale de chanvre (régénérante, antioxydante, hydratante),
complexe de 3 bourgeons (anti-âge, régénérant, revitalisant),
Liste INCI : HELIANTHUS ANNUUS (SUNFLOWER) SEED OIL, CANNABIS SATIVA SEED OIL*, CAMELINA SATIVA SEED OIL*, OLEIC/LINOLEIC/LINOLENIC POLYGLYCERIDES, PARFUM (FRAGRANCE), LIMONENE, TOCOPHEROL, LINALOOL, GERANIOL, FICUS CARICA (FIG) BUD EXTRACT*,PRUNUS CERASUS (BITTER CHERRY) BUD EXTRACT*, PRUNUS PERSICA (PEACH) BUD EXTRACT*, EUGENOL, GLYCINE SOJA (SOYBEAN) OIL*.
* ingrédients issus de l’agriculture biologique.
100% du total est d’origine naturelle.
94% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique.
Mon avis : ce sérum à la texture huileuse est sans conteste MON produit favori chez Biovive. Quelques gouttes suffisent, je l’applique tous les soirs comme seul soin de nuit et ses effets sur ma peau sont dingues : je me réveille tous les matins avec une peau complètement lisse et « repulpée », et je vois qu’au fil du temps et des utilisations j’ai de moins en moins de ridules de déshydratation (après un mois ces dernières ont même quasiment disparu). Un vrai indispensable que je rachèterai sans hésiter lorsque mon flacon sera terminé (même si je pense qu’il me durera trèèèès longtemps étant donné le peu de produit nécessaire à chaque application) !

Tous les produits Biovive sont disponibles sur l’e-shop de la marque ainsi que dans la liste des boutiques est spas suivante :

Paris
– Printemps Hausmann avec pop-up au RDC beauté du 2 au 29 juillet et espace permanent au green corner à l’étage -1
– Monop’ Beauty Abbesses à partir du 13 juin
Lyon
– Beauty Sphère, 85 Rue Pierre Morin, 69400 Villefranche Sur Saône
Lille
– Institut Ban Sawadee, 46 bis rue jeanne d’arc, 59350 Saint-André-lez-Lille
– Les fées naturelles, 1 Rue Jacques Prévert, 59650 Villeneuve-d’Ascq
Nantes
– Orchidea Institut, 49 Bis rue de Belanton , 44300 , Nantes
Bordeaux
– Escale Détente, 7 rue Duret Les Chartrons, 33300 BORDEAUX
Tours
– Château Belmont, 57 Rue Groison, 37100 Tours
Autre
– Château de Massillan, 730 chemin de Massillan 84100 Uchaux – Provence
– Spa Marynelys, 17 rue des terriers, 85120 LA CHATAIGNERAIE

Article réalisé en partenariat avec Biovive ♡ (partenariat rémunéré)


Notice: genesis_footer_creds_text est obsolète depuis la version 3.1.0 ! Utilisez genesis_pre_get_option_footer_text à la place. This filter is no longer supported. You can now modify your footer text using the Theme Settings. in /home/aliasloudv/www/wp-includes/functions.php on line 4711

Copyright © 2019 · Theme by 17th Avenue

Copyright © 2019 · Amelia on Genesis Framework · WordPress · Log in