Kharites H Paris, la lingerie éco-responsable haut de gamme

(English version here)

Hello mes jolies !

Vous le savez, découvrir de nouvelles marques éco-responsables est devenu au fil des années un vraie passion.
Et s’il y a bien un domaine qui me fait d’autant bondir de joie à chaque nouvelle trouvaille, c’est bien celui de la lingerie !
Car je ne sais pas vous, mais trouver des dessous à la fois confortables, sexy (ben oui c’est important quand même !) et écologiques c’est toujours un peu la croix et la bannière.

C’est pourquoi je mourrais d’impatience de vous faire découvrir Kharites H Paris, la nouvelle marque frenchie de lingerie bio et éthique.
Et quand je dis nouvelle, je ne pèse pas mes mots : créée en 2018 par Arnaud H., la première collection de la marque est (après de longues semaines d’attente !) disponible depuis quelques jours sur son e-shop.

Imaginée pour sublimer les femmes tout en douceur, cette première gamme « Prestige » de Kharites H (le nom Kharites s’inspirant d’ailleurs des déesses grecques) est réalisée de manière éthique en France, à partir de coton bio et d’une délicate dentelle 100% française.
J’ai eu la chance de recevoir la gamme complète, comprenant ainsi une culotte classique (rehaussée de touches de dentelle), le tanga, la culotte haute et les deux soutiens-gorge : l’un forme triangle et l’autre corbeille à armatures.
Cette ligne, qui se veut très raffinée, a été fabriquée dans les codes de la corseterie traditionnelle et haut de gamme à la française.
Pour ma part j’ai vraiment été charmée dès les premiers essayages !
Premièrement d’un point de vue esthétique, car ces sous-vêtements sont vraiment très beaux (il faut dire que je suis une vraie fan de dentelle !), et je suis également une grande adepte du blanc pour les sous-vêtements ; de plus les coupes des culottes sont juste parfaites et mettent vraiment la silhouette en valeur, tandis que les soutiens-gorge galbent la poitrine juste comme il faut.
Mais là où j’ai été carrément bluffée, c’est au niveau du confort de cette ligne de lingerie !
Moi qui m’attendais à me sentir peut-être un peu engoncée avec toute cette dentelle, j’ai été surprise de la douceur et du « moelleux » de ces dessous.


Je ne peux donc que vous recommander cette jolie marque dont j’adore l’éthique et l’esprit en général ; au-delà du côté écologique j’ai notamment beaucoup apprécié le fait que les photos de la campagne ne soient volontairement pas retouchées (en même temps lorsque l’on voit le modèle, ça aurait été du gâchis !) !
J’attends donc avec graaaaaande impatience la seconde gamme Kharites H Paris, nommée « Bellissima » et qui sera (/!\ attention spoiler /!\) cette fois noire et made in Italy (avec de la dentelle éco-responsable !!) ! Trop hâte.

Les produits :
culotte Elégance, 35 euros
culotte taille haute Sublime, 38 euros
tanga Charmeuse, 35 euros
soutien-gorge triangle La Sensuelle, 75 euros
soutien-gorge corbeille Irrésistible, 75 euros
Le tout, en coton biologique et dentelle française, Kharite H Paris (partenariat rémunéré)


Et vous, êtes-vous adeptes de lingerie éco-responsable ?
Connaissiez-vous la marque Kharites H Paris ?

Prendre soin de sa peau naturellement avec Les Savons de Béa + 5 bonnes raisons de se (re)mettre aux savons solides

 

(English version here)

Holà chicas !

Y a-t-il parmi vous des adeptes des savons solides ou êtes-vous plutôt amatrices de gels douches ?
De mon côté, après plusieurs années à avoir été une accro aux savons liquides j’ai fait un virage à 180° après avoir découvert la saponification à froid l’année dernière (oui je sais j’ai juste quelques milliers d’années de retard ^^).
Je vous avais ainsi déjà parlé de mon amour pour les savons solides il y a quelques mois , et aujourd’hui je vous présente l’une de mes dernières marques coup de cœur en la matière : les Savons de Béa.

C’est Béatrice Lecerf, maman de quatre enfants et ingénieur en agriculture de formation, qui a décidé de créer cette jolie marque en 2017 afin de nous aider à prendre soin de nous au naturel ; adepte du bio depuis des années, elle était en effet convaincue qu’il était possible de chouchouter sa peau de façon saine et dans le respect de la nature.
C’est ainsi que Béatrice a commencé à créer elle-même ses savons solides 100% naturels, afin de nous apporter douceur et bien-être au quotidien.

Fabrication et composition des Savons de Béa

Chaque savon Les Savons de Béa est créé avec la même rigueur et la même précision chez Béatrice (dans son propre laboratoire), selon le procédé ancestral de saponification à froid ;
Pour celles qui ne connaissent pas, il s’agit en fait de mélanger des huiles et des beurres végétaux avec  une base alcaline (le plus souvent de la soude), afin d’obtenir une réaction dite de saponification qui va donc créer du savon et de la glycérine végétale.
Ce procédé se fait en général à chaud, mais afin de préserver les huiles végétales sensibles à la chaleur le savon  peut également être créé grâce à une saponification à froid !

Afin d’apporter le plus possible de propriétés à ses savons, Béatrice utilise donc cette saponification à froid avec comme bases des huiles d’olive et de coco ainsi que du beurre de karité bio (plus d’informations sur la provencance de ce dernier ici).
Le beurre de karité est en effet une matière qui apporte énormément de douceur et d’onctuosité au savon, et qui permet grâce à sa richesse en vitamines A, K, E de protéger, apaiser et régéner la peau en profondeur !
Lors de leur créations les Savons de Béa sont naturellement teintés par des argiles ou du charbon végétal, et chaque type de savon possède dans sa composition une huile végétale et un mélange d’huiles essentielles différents.
Une fois les savons fabriqués, ils sont séchés pendant un mois afin d’obtenir un savon dur et solide dans le temps.

Mon avis

Pour ma part j’avais vraiment hâte de découvrir Les Savons de Béa, car rien qu’en lisant la description des différents produits sur sa boutique en ligne il me semblait déjà sentir les effluves d’huiles essentielles flotter autour de moi.
Étant comme je vous le disais une grande fan de savons solides je me doutais que j’allais adorer ceux-ci, mais j’étais loin d’imaginer à quel point !
J’ai eu la chance de pouvoir tester les quatre différents savons Les Savons de Béa :

le Bienveillant à l’huile d’amande douce : sans parfum, il adoucit, hydrate et renforce les peaux fragiles, très sèches et eczémateuses.
l’Intrépide àl’huile d’avocat : son parfum mentholé (
aux huiles essentielles de menthe douce, lavande fine et patchouli bio) est parfait pour rafraîchir les sens et nous booster dès le réveil. Le beurre de karité et l’huile d’avocat permettent de nourrir, adoucir et protèger les peaux sèches, délicates et dévitalisées.
l’Aventurier à l’huile de sésame: composé également de charbon végétal et d’huile essentielle de patchouli aux propriétés purifiantes et assainissantes, ce savon au parfum boisé est parfait pour  les peaux grasses et sensibles.
le Romantique à l’huile d’argan: avec sa formulation aux huiles essentielles de Géranium Rosat, Lavandin et Ylang-Ylang bio, ce savon au parfum merveilleux permet de revitaliser, régénérer et tonifier les peaux sèches, déshydratées et matures.

Si j’ai adoré les quatre savons (Charles me pique sans arrêt l’Aventurier !), mon préféré reste sans conteste le Romantique. Son parfum est à la fois subtil et puissant, et il laisse sur la peau une délicieuse odeur fleurie et très sensuelle (merci les HE d’Ylang et de Géranium !).
De plus je trouve ces savons en effet très hydratants, et moi qui ai la peau vraiment très sèche il y a même eu des moments où j’ai carrément oublié de m’appliquer de la crème sur le corps, tant ma peau était nourrie et confortable !

Et si malgré tout cela vous hésitez encore à utiliser des savons solides, voici 5 bonnes raisons de vous y mettre dès maintenant :

Plus sain dans sa composition : il suffit de jeter un œil aux étiquettes d’ingrédients à rallonge de la plupart des gels douche pour se rendre compte que leur composition peu parfois être un peu douteuse. En choisissant un savon solide (notamment issu d’une saponification à froid), on peut déjà être plus assuré de la qualité et de la nature des produits utilisés !
Se conserve mieux : c’est tout bête, mais le fait que le savon solide soit justement solide (donc sans eau) lui donne une durée de conservation beaucoup plus longue. Les savons liquides contiennent par ailleurs très souvent des conservateurs (comme les parabens) qui peuvent se révéler toxiques pour notre santé et l’environnement !
Dure plus longtemps : alors qu’un flacon de gel douche ne dure que quelques semaines, on peut aisément faire plusieurs mois avec le même savon solide. Et ça, c’est bon aussi bien pour la planète que pour notre porte-monnaie !
Quasiment zéro déchet : mis à part un éventuel emballage (le plus souvent en carton donc facilement recyclable voire biodégradable), les savons solides n’ont pas besoin de contenants. Cela en fait les alliés parfaits pour tous ceux et celles qui souhaitent réduire leur quantité de déchets et ainsi leur impact écologique !
Meilleur pour la peau : comme énoncé plus haut dans l’article, les savons solides (notamment issus d’une saponification à froid) sont souvent riches en beurres et huiles végétales. Ils permettent ainsi de laver la peau sans l’agresser, et selon leur formulation ils peuvent même hydrater, apaiser et régénérer la peau (comme c’est le cas avec les Savons de Béa) !

> Savons le Bienveillant, l’Intrépide, l’Aventurier et le RomantiqueLes Savons de Béa, 8,90€ pièce/100 grammes (partenariat rémunéré)

Et vous ? Êtes-vous déjà adeptes de ce type de savons ?

Des vêtements de seconde-main haut de gamme avec Patatam + 3 bonnes raisons d’acheter d’occasion

Hello mes jolies !

J’espère que la période des fêtes s’est bien passée pour vous et que la reprise n’a pas été trop dure !
Après quelques semaines de pause (mon Calendrier de l’Avent Instagram était quelque peu chronophage ^^), on se retrouve aujourd’hui avec un nouvel article qui va ravir celles d’entre vous qui veulent s’habiller de manière plus durable, sans y laisser leur porte-monnaie.
J’ai en effet été contactée le mois dernier par Mariève, l’une des fondatrices de la marque française de friperie en ligne Patatam, qui m’a racontée comment son concept allait nous permettre de consommer la mode de façon plus raisonnée et écologique.
Déjà fervente adepte de vintage et de seconde-main, je ne pouvais qu’être enthousiaste à l’idée de vous faire découvrir ce super e-shop de vêtements d’occasion !

Fondé en 2013, Patatam repose donc sur le principe d’achat et revente d’habits (déjà portés ou non).
Le concept est simple : Patatam rachète des pièces collectées auprès de milliers de vendeuses (comme vous et moi) qui veulent faire de la place dans leur dressing, pour ensuite les revendre directement sur leur e-shop Patatam.com.
L’un des critères principaux de Patatam étant la qualité du vêtement, l’équipe est sélective lors du choix des articles à revendre (ils sont tous contrôlés un à un à la main) ce qui évite les mauvaises surprises à nous acheteuses !

J’ai eu l’occasion de découvrir tout le fonctionnement de Patatam il y a quelques semaines, en passant ma propre commande sur leur site ;
D’abord bluffée par les prix des vêtements (proposés à minimum -70% du prix neuf, soit le plus souvent entre 3 et 15€ LA pièce !), j’ai ensuité été ravie du grand nombre et de la diversité des vêtements que propose l’e-shop.
J’en ai ainsi profité pour m’offrir plusieurs pièces que je souhaitais avoir depuis un moment dans mon dressing, notamment un gros gilet hyper confortable et un superbe pantalon coupe carotte en faux-cuir que je ne quitte plus depuis !
Hyper impatiente de recevoir mon colis, j’ai été ravie de voir ma commande arriver chez moi très vite, environ deux-trois jours plus tard ; et la seconde bonne surprise fut la qualité des vêtements. C’est bien simple, si l’étiquette avait encore été accrochée j’aurais pu croire qu’ils étaient encore complètement neufs !

Autre chose que j’ai beaucoup apprécié en parcourant le site de Patatam, c’est leur concept très malin et pratique pour celles d’entre nous qui souhaitent leur vendre leurs vêtements sans se prendre la tête : le PataBag.
Il suffit simplement de faire votre sélection chez vous des vêtements dont vous souhaitez vous séparer, de les envoyer en les déposant dans un point Mondial Relay grâce à l’étiquette affranchie téléchargée sur le site de Patatam, et ensuite vous laissez l’équipe faire son petit tri et racheter les pièces qui l’intéresse.
Avant d’envoyer votre colis, vous pouvez choisir entre deux possibilités pour les vêtements qui ne seraient pas rachetés (notamment s’ils sont trop abîmés ou si le prix que vos propose Patatam ne vous convient pas) : soit Patatam vous les renvoie directement (7,90€, à votre charge), soit ils sont donnés à des associations caritatives (attention, ce choix est définitif).
Vous pouvez dès maintenant découvrir la liste des marques acceptées et estimer combien vos vêtements pourraient vous rapporter en cliquant sur ce lien : ici !

Le point très intéressant (notamment pour les mamans qui me lisent) est que Patatam achète et revend également des vêtements pour enfants (du 2 au 16 ans).
Quand on sait à quel point ces petits loups grandissent vite, les vêtements d’occasion Patatam sont donc un très bon moyen de les habiller avec style, de manière plus durable et sans trop dépenser !

Et si vous hésitez encore à acheter des vêtements de seconde-main, retrouvez en fin d’article 3 bonnes raisons de vous y mettre à votre tour ♡

PS : bonne nouvelle, depuis aujourd’hui ce sont les soldes chez Patatam.com ! Et si l’article dont vous rêvez n’est pas soldé vous pouvez quand même bénéficier de -30% avec le code LOUISE30 (code non cumulable avec les promotions).

Les tenues photographiées (à l’exception des sacs et chaussures) ci-dessus ne comportent que des vêtements chinés sur le site Patatam.com (partenariat rémunéré).

♡ 3 bonnes raisons d’acheter d’occasion ♡

c’est plus écologique : l’une des raisons les plus intéressantes du seconde-main est son impact positif d’un point de vue éco-responsable. En effet lorsque l’on sait à quel point l’industrie de la mode peut être polluante (l’une des plus polluantes au monde), le fait de racheter des vêtements déjà utilisés permet d’éviter des dépenses en eau et en énergie (nécessaires à leur fabrication) et une pollution inutile due à leur destruction. Acheter des fripes est donc un super moyen de s’habiller de manière plus durable, même avec un petit budget !

c’est moins cher : l’avantage incontesté des vêtements d’occasion, c’est aussi bien évidement leur prix. Ayant déjà été portés et étant le plus souvent issus d’anciennes (voire très vieilles) collections, il n’est pas rare de pouvoir se refaire tout son dressing avec de jolies pièces sans pour autant devoir vider sa tirelire !

les pièces sont plus rares voire uniques : comme pour le vintage, il n’est pas rare de faire de jolies trouvailles que vous ne verrez sur quasiment personne d’autre. Étant donné que les pièces sont collectées à droite à gauche, la plupart des vêtements achetés de seconde-main peuvent être presque considérés comme des pièces uniques, et sont donc parfaites pour celles qui aiment ne pas croiser leur dernier achat à chaque coin de rue !

Rendez-vous dès maintenant sur le site Patatam.com

Et vous ? Êtes-vous déjà adeptes des vêtements d’occasion ?

L’Alchimiste, une lessive écologique et 100% naturelle

Y en a-t-il parmi vous qui ont déjà pensé à faire ou font leurs propres produits ménagers ?
Impact écologique, coût moindre, les avantages à créer soit même ses produits d’entretien et de lavage sont multiples !
Pour ma part, cela fait plusieurs années que j’ai pris l’habitude de faire l’entretien de ma maison avec des produits naturels : savon de Marseille, vinaigre blanc ou encore bicarbonate de soude sont autant d’alliés efficaces pour tout cleaner, sans risque de toxicité pour la santé ou pour l’environnement.
C’est pourquoi j’étais vraiment super emballée à l’idée de découvrir la lessive écologique au savon de Marseille L’Alchimiste, car même si je me doute que faire sa lessive soit-même ne doit pas être si compliqué, j’avoue n’avoir jusqu’ici jamais franchi le pas !
La lessive en poudre l’Alchimiste est je pense LA solution parfaite pour les flemmardes comme moi, qui veulent laver leurs vêtements de manière saine et éco-responsable mais sans se prendre la tête !

Pour vous faire découvrir cette jolie marque, j’ai invité Sarah, la créatrice de L’Alchimiste, à répondre à une petite interview ; elle nous raconte comment et pourquoi elle a décidé de créer sa propre marque de lessive écologique et nous livre quelques petits conseils pour une vie plus saine !
Bonne lecture ♡

– Comment t’es venue l’idée de créer l’Alchimiste ?

« J’ai créé L’Alchimiste pour proposer une alternative entre les lessives traditionnelles qui contiennent des produits chimiques nocifs pour la santé et l’environnement, et les recettes de lessive « maison » 100% saines et écolos mais qui demandent d’y consacrer du temps.
Je me suis dis qu’une autre alternative devrait exister et c’est comme ça que j’ai eu l’idée de la lessive maison prête à l’emploi !
Pour moi c’est un moyen d’encourager le changement avec une solution simple qui demande très peu d’effort pour changer ses habitudes. »

– Pourquoi est-ce important d’utiliser une lessive écologique ?

« L’enjeu est double, d’une part pour notre santé puisque des résidus de lessive persistants sur notre linge entrent en contact avec notre peau et pénètrent même notre organisme. Une exposition à des perturbateurs endocriniens et des substances irritantes qui peuvent provoquer des allergies, en particulier pour les peaux sensibles et les bébés.
D’autre part, pour la préservation de l’environnement. Les molécules chimiques que contiennent les lessives industrielles n’étant pas complètement éliminées par les stations d’épuration, elles sont libérées dans les rivières et dans les mers où elles sont responsables d’une pollution importante qui mettent en danger les écosystèmes marins. »

– Et du coup, quelle est la composition de la lessive l’Alchimiste ?

« La lessive L’Alchimiste c’est une composition lisible, avec seulement 3 ingrédients :
-du savon de Marseille, fabriqué en Provence de façon artisanale et sans huile de palme ;
-du bicarbonate de soude ;
-des cristaux de soude.
Une formulation hautement biodégradable qui ne laisse aucun résidu persistant dans la nature. »


– Quelles différences avec une lessive classique ? Est-ce aussi efficace ?

« La lessive l’Alchimiste est aussi efficace qu’une lessive classique !
On a fait tester notre lessive au près d’un groupe 100 personnes et nos testeurs n’ont pas de vu de différence avec leur lessive habituelle.
Pour venir à bout des tâches rebelles, nous recommandons de frotter la tâche avant lavage avec du savon de Marseille.
Le savon Marseille est très efficace pour détacher, il remplace à merveille les produits chimiques ultra agressifs qu’on retrouve dans les lessives classiques. »

– Comment la lessive l’Alchimiste s’utilise-t-elle ?

« Notre lessive est proposée dans une bouteille en verre réutilisable avec notre poudre magique à l’intérieur.
Il suffit d’ajouter de l’eau de chaude, de secouer et c’est prêt !
Ensuite, elle s’utilise comme une lessive liquide classique.
Quand il n’y en a plus, vous utilisez les recharges en papier pour en refaire.
C’est très simple et c’est zéro déchet. »


– À part la lessive, quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut essayer d’adopter un mode de vie plus écolo ?

« Il faut savoir que notre air intérieur est en moyenne 6x pollué que l’air extérieur !
Les responsables ? Les produits ménagers que nous utilisons au quotidien.
Neuf produits sur dix contiennent des substances toxiques comme le formaldéhyde, reconnu comme cancérigène.
Notre conseil : jeter tout !
L’essentiel de nos produits ménagers peuvent être remplacés par du vinaigre blanc.
Que ce soit pour nettoyer les vites, détartrer les robinets, désinfecter les surfaces, le vinaigre blanc est l’allié n°1 pour un intérieur sain et écolo. »

– Où peut-on trouver les produits l’Alchimiste ?

« Nous lançons un crowdfunding sur Ulule à partir du 1er décembre.
Nos produits seront disponibles en précommande pendant 1 mois à prix très doux.
Cette campagne de précommande va nous permette de lancer notre toute première production !
Après le lancement, nos produits seront disponibles sur notre e-shop, qui sera en ligne au 1er trimestre 2019. »

Les produits : kit lessive écologique au savon de Marseille (1 bouteille en verre + 3 recharges), L’Alchimiste (partenariat rémunéré)

Et vous, êtes-vous passés au naturel pour vos produits de maison ?

Une mode romantique, upcyclée & made in France avec Oliopal

(English version here)

Holà chicas !

Si vous me suivez depuis un moment déjà, vous connaissez mon amour pour les petites marques éco-responsables.
Et une chose que j’aime par dessus tout, c’est cette chance que j’ai de pouvoir profiter de mon blog et mon compte Instagram pour vous faire découvrir toutes les petites pépites de mode durable que je découvre !
On se retrouve donc aujourd’hui pour parler d’une jolie petite pousse très prometteuse, qui a fait son apparition il y a peu dans la fashion-sphère (ce mot existe-t-il haha ?) : la marque Oliopal.
« Mode éthique, upcyclée et éco-responsable » sont les premiers mots qui m’ont sauté aux yeux en découvrant le compte Instagram de Oliopal, puis ce furent les « bohème & romantique » affichés sur son site qui ont fini d’attiser ma curiosité !
Et la cerise sur le gâteau : une fabrication française, plus précisément en région parisienne.
Pour ma part j’ai tout de suite adoré le style des vêtements Oliopal : beaucoup de velours, des coupes à la fois romantiques et très actuelles, bref tout ce que j’aime !

Créée en 2017, la marque est très engagée aussi bien d’un point de vue écologique qu’humain ;
Comme Oliopal l’a écrit noir sur blanc sur sa boutique en ligne, à chaque étape de production le RESPECT est l’exigence numéro 1.
Les tissus sont ainsi tous issus de fin de rouleaux, la mercerie est de seconde main, le packaging écologique, aucun produit toxique n’est utilisé dans la confection, et chaque pièce est réalisée à la commande dans le petit atelier français de la marque (par la créatrice elle-même !).

J’ai pour ma part immédiatement craqué sur le short en velours bleu nuit Aby et la blouse Ariane Oliopal ; je trouve que ce sont des basiques intemporels, à porter aussi bien de façon casual que dans un style plus chic !
Je suis particulièrement fan de la blouse blanche Ariane, qui est encore plus belle en vrai que sur les photos ; le travail de couture est vraiment très beau et le tombé est absolument parfait.
Attendez-vous à la revoir très souvent sur mes réseaux ♡

Mes autres coups de coeur Oliopal :
Top Albina en velours bleu électrique
Robe Alanis en velours

∴∴∴

♡ SHOP THE LOOK ♡

Blouse Ariane blanche, 160 euros, et Short Aby en velours bleu nuit, 70 euros – Oliopal (partenariat rémunéré)

ARTICLES SIMILAIRES // SIMILAR ITEMS

∴∴∴







Et vous ? Connaissiez-vous la marque Oliopal ?
Quelles sont vos marques éco-responsables favorites ?

Pimpez votre smartphone de manière éco-responsable avec caseable


(English version here)

Hello les filles !

J’espère que vous profitez bien de ces jolies journées d’automne
Nouvel article aujourd’hui pour vous parler d’un sujet qui concerne la grande majorité d’entre nous : les coques et étuis de nos smartphones !
Et avant d’aller plus loin sur le sujet, je me demandais si de votre côté vous aviez déjà réfléchi à la nature et à la provenance de ces derniers ?

Je vous pose cette question car je dois avouer que pour ma part, même si je suis très attentive à l’éthique et à l’impact écologique de mes vêtements et de mes cosmétiques, je suis un peu (beaucoup ?) moins irréprochable en ce qui concerne les accessoires que j’utilise pour mon téléphone, ma tablette ou mon ordi.
C’est même typiquement le genre d’achat que je faisais avant de façon assez machinale, sans m’inquiéter du pays de fabrication ou de la composition du produit !
J’ai commencé à me rendre compte de cette lacune dans mon éthique de consommation il y a quelques mois, notamment en découvrant plusieurs nouvelles petites marques de coques de téléphone écologiques sur les réseaux sociaux.

Et c’est vraiment lorsque je suis tombée sur caseable, marque d’accessoires high-tech aux engagements éco-responsables bien marqués, que je me suis décidée à sauter le pas il y a quelques semaines !

Créée à Brooklyn il y a 8 ans, la marque fait fabriquer ses produits à la main et de manière éthique dans ses ateliers à Berlin.
Les coques de téléphones sont conçues à partir du plastique PET de bouteilles recyclées, et l’ensemble de la production est faite à partir d’énergie hydroélectrique produite par l’entreprise caseable.

Pour ma part, en plus de ces engagements éco-responsables j’ai adoré le (très !) vaste choix de design qu’offre caseable : plus de 2000 illustrations/graphismes d’artistes et la possibilité de créer son propre design.
Le processus de création est très simple : on choisit sur l’e-shop de Caseable le modèle de notre smartphone, le design que l’on souhaite (parmi leur catalogue, ou notre propre création/photo), et la coque est ainsi conçue à la commande ! Un bon moyen d’avoir un produit méga personnalisé, le tout sans surproduction.
De mon côté, j’avais au début pensé créer mon propre design avec une photo de mes vacances à Venise, et puis au final je suis tombée sur cette coque « Wanderlust »  dans le catalogue Caseable que j’ai trouvée vraiment magnifique !
Par ailleurs en la recevant j’ai été vraiment bluffée de la qualité de l’impression et de la coque de manière générale ; j’ai notamment trouvé que la matière utilisée, bien que très rigide (pour bien protéger le téléphone), a une texture et un fini vraiment très agréable.

Voici ma petite sélection de designs caseable (pour lesquels je pense re-craquer très bientôt, surtout la première qui est vraiment canon):
Rise of the witches (#salem !)
Let’s run away
Green Marble
Ocean Meets Sky
Tropic Fun

Mon modèle : coque pour iPhone 8 plus « Wanderlust-Rainier Creek » de l’artiste Leah Flores, 24,90 euros, Caseable (partenariat rémunéré)

Et vous, connaissiez-vous la marque caseable ?

De la lingerie éthique & écologique avec Olly

(English version here)

Hello girls ♡

Nouvel article aujourd’hui pour vous parler d’un sujet que je n’ai encore jamais abordé ici sur le blog : les sous-vêtements !
En effet lorsque j’ai décidé de me mettre à la mode éco-responsable il y a quelques années, l’une de mes principales motivations était de porter des vêtements non-nocifs, et cela aussi bien pour l’environnement que (et surtout !) pour la personne qui les porte.
C’est pourquoi j’ai été vraiment très emballée lorsque j’ai eu l’occasion de découvrir la marque Olly, qui propose de la lingerie à la fois féminine, éthique et écologique.

L’histoire de la marque Olly

C’est à Berlin que l’idée de créer une alternative saine et éco-responsable aux marques de sous-vêtements classiques a germé dans l’esprit de Clémence et Mathilde, les deux créatrices d’Olly.
En effet, profitant de leur voyage dans la capitale allemande (où l’écologie est omniprésente) pour essayer de trouver de nouvelles enseignes de mode durable, les deux amies ont alors rapidement fait le constat qu’il était très difficile de trouver de la lingerie à la fois belle ET éco-responsable.
C’est ainsi qu’Olly a vu le jour, avec le souci de proposer aux femmes des sous-vêtements sains, féminins et confortables.

Olly, de la lingerie bonne pour la santé

Mais au juste, en quoi les vêtements et sous-vêtements que l’on porte peuvent-ils porter atteinte à notre santé ?
On ne s’en rend pas toujours compte, mais la grande majorité des habits que l’on porte regorgent de substances agressives et toxiques. Teintures chimiques, solvants, détergents et j’en passe sont autant de composés catastrophiques pour l’environnement et pour notre organisme.
Ces derniers étant contenus dans les vêtements, ils sont en effet constamment en contact avec notre peau ; et au-delà des eczémas, démangeaisons et autres soucis dermatologiques qu’ils peuvent occasionner, ils peuvent également traverser notre peau et ainsi rejoindre notre système sanguin pour nous contaminer de l’intérieur (à ce sujet, je vous conseille de lire cet article, très instructif sur la toxicité des vêtements… ça fait même peur !).

C’est pour cela que Olly a fait le choix de n’utiliser que des produits sains pour la fabrication de sa lingerie :
– coton biologique certifié GOTS (dont la charte interdit les perturbateurs endocriniens et autres substances toxiques comme les métaux lourds, les pesticides ou le chlore)
– teintures labellisées Oeko-Tex 100 (dont la carte interdit les perturbateurs endocriniens tels que les phtalates et autres substances toxiques comme les formaldéhydes)
– dentelles issues de l’Union Européenne (les NPE (ethoxylates de nonylphénol) et les NP (nonylphénols) y sont interdits depuis 2005)

Olly, une marque éthique et pleine de style

Ce que j’adore chez Olly, c’est que la marque n’arrête pas ses engagements à la seule composition de ses sous-vêtements.
La fabrication de la dentelle et du tulle est ainsi française ou européenne, et toutes les culottes sont fabriquées en Hongrie.
Quant au packaging, ce dernier est également minimaliste, recyclé et recyclable, et la livraison est neutre en carbone !

De mon côté vous l’aurez compris, j’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour cette marque de lingerie durable.
Et si j’avais peur au début de me montrer en petite culotte, les deux modèles (Laïta vert et Casamance) que je porte sur les photos sont si confortables à porter que j’ai eu vite fait d’oublier que je posais en sous-vêtements !

Et le bon plan : avec le code ALIASLOUISE vous pouvez bénéficier de -10% sur votre commande ♡

Les produits : culotte Laïta vert 31€  & culotte Casamance 31€, Olly (partenariat rémunéré)

Et vous, connaissiez-vous la marque de lingerie durable Olly ?

Instagram

Copyright © 2019 · Theme by 17th Avenue