Processed with VSCOcam with q4 preset
Ma relation avec les fringues vintage a toujours été assez fluctuante.
Je me souviens assez bien de ma période adolescente, pendant laquelle un de mes passe-temps favoris était de farfouiller des heures dans les boutiques vintage afin d’y trouver LA pièce.
J’étais particulièrement fan des sacs en cuir tout droit sortis des sixties, des robes en velours rétro et des accessoires qui à eux seuls faisaient une tenue.
Mon uniforme au lycée était d’ailleurs assez dans le ton : mini-jupe en cuir vintage, veste de surplus oversize et boots folk chinées dans mon magasin spécialisé préféré.
Puis quelques années plus tard, j’ai commencé à adopter un style vestimentaire un peu plus minimaliste et j’ai eu de plus en plus de mal à shopper vintage. J’arrivais de moins en moins bien à supporter les effluves des vêtements passés lorsque je rentrais dans ces boutiques, et je n’aimais plus vraiment l’idée de me dire que la fringue que j’achetais avait pu appartenir à quelqu’un d’autre. Mes tenues favorites étaient surtout faites à base de fringues de marques telles que Maje, Sandro, The Kooples etc., qui à l’époque me donnaient l’impression d’avoir un super style !
En fait j’achetais surtout beaucoup selon la tendance du moment, souvent très éphémère, et au final je me retrouvais à ne porter que 50% de ce que j’avais dans ma penderie.
Puis au fil des années j’ai progressivement commencé à me forger ma propre idée de la mode, et je me suis de moins en moins habillée selon ce que je lisais dans les magasines comme étant tendance ou non.
Je me suis aussi imposé une règle simple lorsque j’avais envie de craquer pour une fringue (et que je pratique toujours depuis) : y a-t-il au moins trois tenues qui iraient avec ce sac/cette veste/ces chaussures ? Cela m’a fait économiser pas mal de sous (et de place dans mon dressing !) et m’a permis de me construire une vraie garde-robe, qui me ressemblait et dans laquelle je portais quasiment tout (bah oui car il m’arrivait quand même de craquer pour des trucs improbables que je ne porterai jamais – et c’est toujours le cas !).
C’est en commençant à changer mes habitudes vestimentaires au profit d’une mode plus « ecofriendly » que je me suis remise à porter du vintage ; ne nécessitant aucune production, les vêtements de seconde main ont en effet un impact écologique quasiment nul, et sont de plus souvent très bon marché !
C’est ainsi qu’en flânant au rayon vintage des Galeries Lafayette je suis tombée sur le petit sac que je vous présente aujourd’hui : effet croco verni, ni trop grand ni trop petit, le tout pour dix euros ! Autant vous dire que je n’ai pas longtemps hésité avant de craquer.
Dans ce petit look que je vous montre aujourd’hui, je l’ai associé à un t-shirt blanc (un basique !), à un jean en tissu recyclé et à un manteau long un peu oversize pour un style casual-chic, parfait pour tous les jours !


Processed with VSCOcam with q4 preset Processed with VSCOcam with q4 preset Processed with VSCOcam with q4 preset Processed with VSCOcam with q4 preset Processed with VSCOcam with q4 preset Processed with VSCOcam with q4 preset Processed with VSCOcam with q4 preset Processed with VSCOcam with q4 preset

Manteau : Zara (similaire ici!) / Écharpe : en laine biologique, éthique et écologique, L’Herbe Rouge / T-shirt : en lyocell, vintage (similaire soldé ici!) / Jean : en fibres recyclées, H&M Conscious (soldé ici!) / Sac : vintage / Bague : Gamme Blanche (ici!)

Et vous les filles ? Aimez-vous les fringues vintage ?

Suivez-moi sur / Follow me on :
Facebook Instagram

***